WebLab – Création de sites Internet au Maroc

agence web marocaine – moroccan web agency

Drupal vs Typo3

Contexte

Une de mes très vieilles connaissances fait un usage très avancé de Typo3. Il possède un journal et son portail, et doit pouvoir réagir à l’actualité très rapidement. Pour cela, le système de gestion de son site doit lui donner les moyens de modifier presque instantanément un emplacement sur n’importe quelle page, à partir de données diverses. Il trouvait qu’avec Typo3, la tâche était trop complexe, et prenait trop de temps.

Il s’est donc mis à chercher une solution dans d’autres CMS comme Drupal, qui parraît plus facile d’accès et plus rapide à implémenter, et m’a demandé conseil étant donné que j’avais eu la chance de piloter la réalisation de son site.

Ma réponse

J’ai regardé les comparatifs entre Drupal et Typo3. Ce qu’on en dit correspond à peu prêt à l’idée que je m’en faisais. Les 2 systèmes ayant atteint une maturité suffisante, et puisqu’il existe une grande communauté et une grande variété de modules, la robustesse et la flexibilité des 2 CMS n’est plus à prouver.

Pour moi, il reste donc 2 critères à évaluer :

  1. L’objectif du site
    Je compare Drupal a une meilleure implémentation de Joomla!. Il a été conçu avant tout pour faciliter le développement d’un site avec CMS. Il est facile d’accès (autant pour le développeur que pour l’éditeur), et on peut jouer avec le code plus facilement qu’avec Joomla! qui est un peu plus bordélique. Il est parfait pour des agences de créations de sites Internet parce qu’il leur permet d’offrir très facilement une valeur ajoutée supplémentaire à leurs clients (l’édition du site et les fonctionnalités d’interaction usuelles).
    Typo3 par contre, n’a pas été conçu dans le sens de la facilité d’accès. La learning curve est bien plus longue parce qu’il veut offrir le plus de flexibilité possible en respectant au maximum les principes de programmation : séparation de la présentation du contenu, indépendance des modules… En plus, il offre des fonctionnalités avancées comme le workflow et le versioning très robustes, qui répondent aux besoins d’organisations complexes. Il permet aussi de minimiser l’édition du HTML grâce à Templavoilà, ce qui, dans un site complexe devient absolument ingérable. Le mélange du HTML et des balises propres au CMS rend le contrôle et la maintenance très difficile, j’ai essayé !
  2. L’incertitude dans le changement de technologie
    Maintenant que ça fait 1 an et demi au moins que vous travaillez avec Typo3, vous avez largement passé le cap difficile de la learning curve. Il est dangereux de passer à une autre technologie, pas parce que vous n’y arriverez pas, mais parce qu’il faudra intégrer quelque chose de nouveau, dont vous ne connaissez pas le temps d’apprentissage, ni l’adaptabilité à la complexité de vos processus. En gros, vous risquez d’y perdre beaucoup de temps, pour un résultat incertain et une économie d’échelle qui tardera à venir.
    En plus, vous allez jongler avec plusieurs plateformes, et donc réduire votre capacité à maintenir vos systèmes. Vous risquez de tomber dans d’autres problématiques liées à la scalabilité de Drupal.

Que faire ?

Il faut surtout être sûr d’utiliser Typo3 à son max. J’ai réfléchi au problème que vous m’avez expliqué brièvement : la capacité à réagir à l’actualité en créant des nouvelles présentations de contenu. Ce qu’il est conseillé de faire, et ce que font la plupart des développeurs, ce n’est plus de penser Typo3 comme une plateforme qui permet d’inclure des extensions toutes faites ou de les adapter. Il faut créer les extensions qui correspondent à ses propres processus, avec un esprit de réutilisabilité. Typo3 est le réceptacle idéal pour ça.

Par exemple, créer une extension qui permette de choisir le contenu des tables à utiliser, la template, le CSS et le What to display (liste, single, top…), et ne laisserait donc au développeurs qu’a créer la template et le CSS à chaque fois qu’il veut un nouveau format de contenu.

Au pire, on peut toujours créer du code php qui fait une requête à la base de données pour formater et afficher un contenu quelconque, et créer une extension bidon qui l’appelle pour l’intégrer dans une page.

N’hésitez pas à faire vos commentaires…

2 Commentaires, Commentaire ou Rétrolien

  1. laadidi

    bonjour
    j’ai travaille avec les deux cms , et je trouve que chaque cms est destiné
    pour un type de site

  2. Hassan

    J’ai traviller avec les deux. Je prefer Drupal que Typo parce que avec Drupal vous pouver construire n’importe quel site que ca soit du commrece, social networking, video et photo, and plus…

    Drupal est tres simple. Mais il y a beaucoup a apprendre au debut mais ca devient tres facile a comprendre et gerer.

Répondre à “Drupal vs Typo3”